Ta gueule

Je vous ai fait faux bond mercredi dernier après avoir été happée par mon destin en plein run. Je suis partie moulée dans mon fuseau, baskets Nike de meuf qui court mais qui court stylée, « Obsession » d’Aventura dans les oreilles parce que je suis restée bloquée en 2011 et BIM, avant même que se manifeste la première goutte de sueur, j’étais dans le camion du Samu. Ça serait trop long à vous expliquer, mais c’était bien sordide. Du coup je me suis dit, je vais revenir avec un papier heureux, frais, récréatif, jubilatoire, bienveillant. Des mots douillets comme un entracte dans ce spectacle sociétal et économique si délétère.

Et puis il y a eu cette phrase dite par une vieille personne d’une trentaine d’années (mais si vieille pourtant avec sa tête et ses gestes et son corps et ses mots et sa tête) devant le Monoprix « je ne donne pas d’argent sinon ils s’achètent de l’alcool avec ». 

Elle parlait à son amie du SDF qui faisait la manche devant l’entrée du magasin. 

Je trainais ma carcasse d’individu mou et moche, en bas de jogg et cheveux pas très propres pour aller m’acheter des fruits (des Kinder) quand mes oreilles ont intercepté cette phrase de conne. Cette phrase si souvent dite pourtant. Alors j’ai lâché un « Oh mais pitié TA GUEULE ». J’aurais pu faire preuve d’un sens de la communication moins rude et prendre le temps de lui dire « ah non mais t’as raison mon chat, faut quand même pas déconner, il pourrait prendre un peu soin de lui et s’acheter des baies de goji. Le froid ? La solitude ? Sa vie de merde ? On s’en branle. »

Cette même conne c’est pourtant bien le genre à passer en caisse avec six boutanches de Saint Amour sous le bras pour se mettre des petites murges mondaines au chaud chez elle « parce que tu comprends, avec cette période à la con on a bien besoin d’un p’tit verre ».

Du coup, j’ai envie de profiter de cette belle énergie misanthropique pour dire ta gueule à tous ceux qui le méritent. Et vous êtes une petite pelletée. 

TA GUEULE 

À toi qui dis 

« Elle est belle mais elle est grosse » (je précise qu’on parle d’une femme)

« Je ne suis pas raciste mais »

« Tu n’aurais pas dû » alors que je le sais, que c’est fait et que ça ne sert à rien de me dire ça, putain

« Les instagrameuses c’est toutes des connes » alors que la dernière fois que tu as ouvert un bouquin c’était un Boule et Bill en 97

« moi je connais quelqu’un à qui c’est arrivé et qui est mort / est tombé dans le coma / a perdu sa jambe / est devenu stérile » quand je te parle de ce que vient de me diagnostiquer le médecin

« C’est dommage vous faisiez un beau couple » quand je te dis que j’ai quitté mon mec parce que j’étais malheureuse

À toi qui dis « Malgré que » et « au jour d’aujourd’hui »

À toi qui fais des bruits de bouche quand tu manges comme si tu avais subi une greffe de langue et que dans la précipitation on t’avait foutu celle d’un bœuf

À toi qui me demandes dix fois si ça va jusqu’à ce que je réponde alors que je viens de me casser le gros orteil comme une biscotte sur le pied de la table basse

Aux gens qui me disent de sourire 

À toi qui me parles de toi alors que je veux parler de moi

Ta gueule JUL, ta gueule Eric Zeymour, ta gueule Cyril Hanouna, ta gueule Wejdene, ta gueule Canteloup

Ta gueule Julien Beats parce que même si tu me fais rire, tu as 12 ans et tu me gènes

Ta gueule les femmes qui parlent de sororité partout sur Instagram juste pour briller alors que ce sont de vraies connasses  

Ta gueule le complotiste qui pense que le covid est un virus créé par l’état pour tuer les vieux qui nous coûtent trop cher (même si l’idée est brillante en vrai)

Ta gueule mon voisin

Ta gueule à tous ceux dont je parle dans mon papier « la conne »

Ta gueule Instagram, toi qui viens me gronder parce que j’ai posté une photo artistique d’une femme dont on voit la peau et les seins alors que tu laisses actif le compte de Dan Bilzerian qui nous montre combien c’est cool d’être riche aux US parce qu’on peut s’acheter plein d’armes lourdes et des femmes à baiser.

Ta gueule les parents qui disent « ce sont des jeux d’enfants » quand leur chiard est déjà responsable de trois traumas crâniens dans la cour de récré

Ta gueule l’enfant qui pleure dans l’avion 

Ta gueule les bienpensants, les méchants, les misogynes, les ventriloques

Ta gueule les folles qui se cachent derrière un féminisme extrémiste alors qu’elles sont juste folles et qu’elles détestent les femmes, deep down

Ta gueule les gens qui trouvent leurs mots plus vite en anglais qu’en français alors qu’ils sont Français

Ta gueule les gens premier degré 

Ta gueule ceux qui disent du mal de Claude, je ne lâcherai rien mon ange  

Ta gueule Vocapeople 

Ta gueule maman (enfin pas ta gueule mais t’as compris) quand tu me dis « ah c’est marrant tu aimes bien toi la frange ? » alors que je sors de chez le coiffeur, avec une frange

Ta gueule papa (pareil) quand tu dis systématiquement SYSTÉMATIQUEMENT en venant me chercher à la gare « mais Laura enfin tu as vu le poids de ta valise ! C’est du délire on dirait que tu pars trois mois » 

Ta gueule le parent d’élève qui dit, après une heure de réunion un vendredi soir à 18H30, « j’ai une dernière question, c’est quoi le programme de CM1 en histoire ? »

Ta gueule les hypocrites qui te prennent la tête si tu fais une raclette à 4 pendant le confinement alors qu’ils s’échangent les fluides avec des inconnus Tinder 5 fois par semaine

Ta gueule le mec qui n’est pas coach mais qui te dit quoi faire à la salle de sport 

Ta gueule les vendeurs qui te demandent si tu as besoin d’un renseignement alors que tu es encore sur le trottoir 

Ta gueule moi quand je me plains alors qu’en vrai je n’ai pas tellement le droit 

Quand je chante Shallow aussi

Ta gueule les mauvais chanteurs dans le métro, désolée, je sais, j’ai honte (mais faites pas genre, vous aussi vous avez envie de les goumer)

Ta gueule Romy quand tu chantes « Voir la nuit s’emballer » en boucle ou quand tu m’appelles toutes les 30 secondes alors que je suis sous la douche

Ta gueule le chauffeur de Taxi qui te raconte sa vie alors que tu t’en cognes mais comme tu es gentille tu le laisses te raconter sa vie, alors que vraiment tu t’en cognes

Ta gueule les gens qui te disent « c’est rigolo » quand tu leur montres quelque chose que tu viens d’acheter 

Ta gueule la meuf qui te dit « ah moi aussi j’ai des boutons en ce moment c’est chiant » alors qu’elle en a un seul caché sous sa bretelle de soutif 

Ta gueule Alice quand tu dis « je suis sûre que c’est toi qui l’as » en parlant d’un truc à toi alors qu’évidemment c’est moi

Ta gueule les gens qui croivent et voyent 

Ta gueule à tous ceux qui chantent « Laura » de Johnny quand je me présente

Ta gueule les gens qui m’écrivent six mois après publication pour me dire « il y a une faute dans ton papier »

Ta gueule Marine, je sais que je suis en retard mais je devais publier Maag

3 commentaires

  1. TA GUEULE la pharmacienne, qui, quand t’es venue en désespoir de cause acheter une huile anti vergetures qui coûte le prix d’un Kelly parce que t’es enceinte et au bout de ta vie, te dit : » C’est marrant moi j’ai eu trois enfants j’ai jamais été déformée comme ca ».

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s