L’homme

comment 1
Non classé

Aaah les hommes. Les hommes, les hommes. Vaste sujet.

Avant toute chose (surtout pour éviter de me faire molester au pied de mon immeuble par la nouvelle et précieuse génération d’hommes au foyer) : sachez que je ne fais pas de généralité, pas trop. J’assure mes arrières car je sais que vous êtes de plus en plus nombreux à prendre très au sérieux la répartition des tâches quotidiennes mais je sais aussi qu’il reste encore une communauté de mâles convaincus que la femme a une passion pour les trucs chiants. La femme, cet être vivant créé par le dieu de la galère pour délester l’homme de toutes les contraintes de type sanitaires et logistiques.

Mieux : elle le fait si bien que l’homme s’interdit, par égard bien sûr, de la court-circuiter dans sa marotte pour les corvées. « Bah chérie, je pensais que tu adorais ça, t’es tellement maniaque ». Ah mais oui, pfiou que je suis conne, c’est de ma faute je brouille les pistes, j’aurais dû te dire dès notre premier rencard que j’avais d’autres petits plaisirs dans la vie que celui de frotter les joints de la baignoire avec une vieille brosse à dents ou décoller les pâtes au fond de la passoire. Si j’dis pas tout moi aussi. 

J’ai décidé d’écrire sur ce sujet, qui me semble – ma foi – relativement pertinent, surtout quand j’ai compris en discutant avec des amies qu’on était beaucoup (beaucoup) à vivre les mêmes scènes à la maison. Beaucoup à se sentir très concernée par ce que les médias appellent la charge mentale (joli terme pour dire qu’on en a juste plein le cul). Beaucoup à faire du yoga pour rester zen et ne pas nettoyer leurs costards à l’acide sulfurique. Beaucoup à ne pas comprendre la logique masculine dans certaines situations. En gros. 

Par exemple, au hasard, dans les quelques sujets récurrents qui attisent notre incompréhension il y a le concept de « l’inachevé ». Pourquoi, quand l’homme commence un truc, ne va-t-il pas jusqu’au bout ? Je ne parle pas de faire un match de foot en salle ou de manger une planche de fromages, non. Mais plutôt de gestes de la vie comme ouvrir le tube de dentifrice mais ne pas le refermer. Jamais. Se faire un café mais laisser la tasse sur la table. Lever la lunette des WC mais ne pas la baisser. Mettre ses chaussettes au sale mais à côté de la panière. Débarrasser mais mettre la vaisselle dans l’évier. Plier les vêtements mais les laisser sur le lit. Vider la machine à laver mais étendre les vêtements sur les chaises, les radiateurs ou le lampadaire (ah chouette, pas con, je trouve aussi que la déco de l’appart est quand même bien moins boring avec des culottes et des tee-shirts mouillés sur les meubles. L’étendoir du coup non ? Tu dis ? C’est chiant ? Ah ben ouais, c’est chiant ouais.) 

Mais chiant comment ? Genre chiant comme changer les draps ? Les quoi ? Tu sais le truc en tissu qui se met sur ton lit, qui sent bon et qui n’est jamais le même d’une semaine sur l’autre ! Eh oui, bah c’est moi la personne qui se charge de les laver et de les changer, enchantée. C’est moi qui rampe dans la housse, DEDANS, pour mettre les quatre bouts aux quatre coins quitte à avoir de grosses montées d’angoisse en me disant que quelqu’un va arriver à pas de loup dans la chambre pour m’enfermer dans cette housse et me faire mourir. 

Autre chose, les rouleaux de papier toilette. Dès que j’en parle j’ai le myocarde qui s’irrigue mal. Est-ce que c’est OK de laisser les rouleaux vides sans jamais penser à les jeter ? Toi, l’homme, que te dis-tu quand tu le laisses comme ça ce petit rouleau en carton tout seul sur le bord du lavabo ? Est-ce que tu penses qu’il va s’autodétruire si tu comptes jusqu’à 3 ? Crois-tu qu’il y a la fée des rouleaux qui chaque soir à la nuit tombée passe dans les domiciles pour les ramasser ? (Cette même fée qui remplit le stock de PQ aussi toutes les semaines pour éviter à la petite famille de s’essuyer au gant.) T’es-tu dit que, peut-être, j’avais pour projet de me lancer dans la construction d’une œuvre écolo-contemporaine faite avec 480 rouleaux vides de Lotus Confort (et que me freiner dans mon art en me privant de ma matière première ça n’était pas digne de toi) ? Hein ?

Et si mon abnégation est totale (ou presque) quand j’aime mon partenaire de vie, il y a des petites choses comme ça qu’il est conseillé de respecter pour le bien de tous. Histoire que tout se passe dans le calme et qu’on ne vienne pas me dire que je suis « folle » quand je jette une marmite en fonte sur la télé parce que monsieur marche avec ses chaussures sales sur le sol fraichement lavé ou qu’il mange une dizaine de Krisprolls au-dessus du tapis alors que je viens de ranger l’aspirateur. Car je ne suis pas folle, je suis perfectionniste. Et surtout, je ne suis pas sa maman. Même si je prends plaisir à le rassurer sur son état de santé quand il a une rhinopharyngite mais qu’il prétend avoir un cancer des sinus en phase terminale. 

Post-scriptum : pardon bébé, t’es le plus fort, le plus beau, le plus musclé, le plus rigolo, le plus mignon, le plus qui sent bon, le plus qui cuisine bien, le plus qui a de belles dents, le plus super des beaux-pères, le plus courageux qui descend à la cave parce que moi j’ai peur, le plus rapide pour tuer les araignées, le plus tout.

Mais s’il te plait, jette les rouleaux de PQ. 

Un commentaire

  1. Raffa Caroline says

    Lire ce texte 10min après avoir dit à mon chéri « fais attention Avec les miettes j’ai passé l’aspirateur aujourd’hui ! », « ne salie pas trop la cuisine je l’ai nettoyée » et « et les pelures d’échalotes t’oublies pas de les jeter hein? »
    #truestory

    Je crois que je vais arrêter de lui demander pourquoi notre table de salle à manger lui sert à la fois de vide poche, porte manteau, « porte sac », « porte chaussures » (!), « porte tout » quoi 😉

    Merci pour cet article juste drôle et tellement vrai !! (Mais on les aime quand même).

    Caroline

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s